Indianocéanie, un avenir
à bâtir ensemble
Recherche
 

Une relation historique avec l’Union européenne

Signature de la Convention de financement du projet Energies renouvelables par l’UE : de g.à.dr. : Jean Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la COI, l’ambassadeur Alessandro Mariani, chef de Délégation de l’Union européenne pour Maurice, l’Union des Comores et les Seychelles et Raj Mohabeer, Chargé de mission à la COI

Premier partenaire de la COI, l’Union européenne continue à s’investir dans le développement des Etats insulaires du Sud-ouest de l’océan Indien. En 2013, ce soutien a été renouvelé, notamment par l’octroi de financements pour la mise en oeuvre prochaine des projets « Biodiversité » et « Energies renouvelables ». Les perspectives de renforcement des relations avec l’UE sont visibles, particulièrement dans le cadre des démarches engagées pour l’octroi de l’Accord de contribution.

Sous le 11e FED, la COI s’attend à gérer une enveloppe au moins égale à celle du 10e FED, soit un montant de 110 millions d’euros.

Les négociations jusqu’à octobre 2014, date à laquelle l’approbation du Programme indicatif régional (PIR) du 11e FED pour l’AfOA-OI est prévue, seront déterminantes.

L’allocation de 50 millions d’euros pour le renforcement des capacités de la COI en tant qu’OR est déjà établie.

La COI devra faire valoir ses spécificités insulaires et ses capacités à mobiliser les acteurs de ses pays membres pour mobiliser les fonds sur la sous-enveloppe destinée au financement des infrastructures. C’est sous cette enveloppe que les projets relatifs à la connectivité maritime, aérienne et numérique seraient susceptibles d’être cofinancés.

Séminaire de programmation du 11ème FED, Bruxelles, déc 13. de g.à.dr. : Henrique Alberto Banzé, vice-ministre des Affaires étrangères du Mozambique, Claudia Wiedey et Alexander Rondos, représentants du Service d’action extérieure de l’UE, Jean Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la COI, Bernard Friedling, conseiller Paix en Afrique à la Commission européenne

Les fonds de la sous-enveloppe dédiée aux priorités interrégionales devront permettre à la COI de continuer son action en faveur de la résilience des Etats insulaires et pays riverains de l’océan Indien en accentuant son action sur le développement d’une économie bleue/océanique durable.

Des experts seront chargés au premier semestre 2014 d’étudier les besoins de la COI et de ses Etats membres en matière d’expertise pour élaborer une proposition de PIR qui sera soumise à la Commission européenne.

Poursuite des démarches pour l’éligibilité à l’Accord de contribution

La COI a continué en 2013 à mettre en application les recommandations qui lui ont été formulées pour obtenir l’Accord de contribution de l’Union européenne.

Cet accord permettrait à la COI de passer d’un mode de gestion projet à un mode de gestion programme des fonds octroyés par l’Union européenne.

Afin de satisfaire les conditions d’éligibilité, la COI a procédé en 2013 :

  • à la mise en place d’un service de gestion des Ressources humaines ;
  • au recrutement d’un directeur placé auprès du Secrétaire général chargé de coordonner les activités menées par les services de la COI ;
  • au renforcement du service Administratif et Financier à travers le recrutement d’un comptable et d’un assistant comptable ;
  • et l’acquisition d’un nouveau logiciel de gestion comptable répondant aux normes internationales ;
  • à la mise en place d’un service Archives/Documentation, ainsi que d’un service et d’un Comité régional d’Audit interne.


La COI poursuivra ses efforts en 2014, année au cours de laquelle un audit final devrait être mené afin d’évaluer l’éligibilité à l’Accord de contribution.

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org