Énergies renouvelables et efficacité énergétique
Renewable Energy and Energy Efficiency
Recherche













Accueil | Home

 

Le solaire brille à Rodrigues

Après avoir été préfiltré, l’eau est acheminée vers l’unité de dessalement Osmosun qui la dessale en utilisant le procédé d’osmose inverse.
Le générateur photovoltaïque de 60kWc a été installé par Quadran Energies Libres.
Selon la Chargée de mission de la COI, Véronique Espitalier-Noël, cette unité « répond à un besoin réel, à une urgence même pour l’accès à l’eau ».
En prenant une consommation moyenne de 125 litres par personne par jour, l’unité permettra d’approvisionner environ 2 400 personnes en eau.

Le lancement d’une unité de dessalement solaire laisse entrevoir un avenir durable pour cette petite île aux grandes ambitions.  

Il est un peu avant 16h le mardi 2 juillet 2018 à Caverne Bouteille, la petite crique bien nommée. Les élèves de l’Ecole Communautaire de Anse Quitor entonnent une magnifique version d’Imagine de John Lennon pour le parterre d’invités, alors que l’unité de dessalement Osmosun ronronne au gré du niveau d’ensoleillement. Si, comme l’avait affirmé le PDG de Masdar, le géant des énergies renouvelables, au début de l’année, « le futur du dessalement est solaire », le lancement de cette installation solaire permettra à Rodrigues de faire un grand bond vers l’avenir. En accueillant cette unité de dessalement, qui produira jusqu'à 80m³ (80 000 litres) d’eau potable par jour en alimentation 100% solaire, sans avoir recours à des batteries, ni aux énergies fossiles, Rodrigues rejoint la révolution solaire et se rapproche ainsi d’un de ses objectifs les plus chers qui est de devenir une île écologique. 

Financé à hauteur de 50% sous le volet « Appel à Propositions » du programme ENERGIES, soit 220 000 euros, cette unité pourra fournir aux rodriguais chaque jour 300m³ (300 000 litres) en alimentation hybride. En prenant une consommation moyenne de 125 litres par personne par jour, cela permettra d’approvisionner environ 2 400 personnes en eau. Ce projet, qui bénéficie également du co-financement de l’Assemblée Régionale de Rodrigues et du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), utilise la technologie OSMOSUN® de la société Mascara Renewable Water pour produire de l’eau potable à partir du procédé d’osmose inverse alimenté par l’énergie solaire. Le générateur photovoltaïque de 60kWc a, quant à lui, été installé par Quadran Energies Libres. 

Alors comment fonctionne cette unité ? L’eau de mer est pompée grâce à un puits maritime alimenté, naturellement, par l’énergie solaire. Après avoir été préfiltré, l’eau est acheminée vers l’unité de dessalement Osmosun qui la dessale en utilisant le procédé d’osmose inverse. Elle est ensuite reminéralisée et désinfectée avant d’être injectée dans le réseau. Le concentrat est rejeté vers la mer. Pendant la journée l’unité marche à l’énergie solaire avant de basculer sur le réseau électrique en fin d’après-midi.

Pour la Chargée de mission de la COI, Véronique Espitalier-Noël, le choix de Rodrigues pour l’implantation de cette unité était une évidence : « L’unité de dessalement de Caverne Bouteille répond à un besoin réel, à une urgence même pour l’accès à l’eau.  Et pour ce faire, elle mobilise l’innovation technologique avec le souci de s’inscrire dans le mouvement vertueux qui fait de Rodrigues un exemple d’île durable. C’est donc tout naturellement que la COI et l’Union européenne ont choisi de cofinancer à hauteur de 50% du budget total ce projet tout à fait inédit dans la République de Maurice et même dans la région ».

En sus d’aider les autorités rodriguaises dans leur combat pour assurer une sécurité d’approvisionnement minimale d’eau pour les habitants de l’île, cette unité de dessalement fait également de Rodrigues une vitrine pour d’autres pays qui recherchent des solutions durables à la problématique du stress hydrique à laquelle ils sont confrontés, une problématique qui va aller en s’aggravant avec le changement climatique. En effet, des représentants du Cap Vert et du Sénégal se sont déplacés pour le lancement pour constater de visu le fonctionnement de cette installation. Convaincu par les mérites du dessalement solaire le Chef Commissaire de Rodrigues, Serge Clair, a annoncé la décision de doter les toutes les unités de dessalement de l’île d’une composante solaire.

L’Ambassadrice de l’Union européenne, Marjaana Sall, a rappelé que cette initiative s’insère dans une logique globale de faire de Rodrigues un modèle de développement durable : « Je profite de cette opportunité pour rappeler que l'appui de l'Union européenne à ce projet de dessalement en utilisant l'énergie solaire n'est pas une action isolée. L'Union européenne reste engagée pour accompagner Rodrigues dans sa vision de se transformer en une île écologique. Nous le faisons dans le contexte de notre partenariat avec la République de Maurice pour protéger l'environnement, pour favoriser la transition énergétique et écologique et pour lutter contre le changement climatique ».

De son côté, le président de Mascara, Marc Vergnet, a tenu à souligner le caractère novateur de ce projet : « Avec cette réalisation exemplaire de dessalement solaire sans batterie sur l’île de Rodrigues, une première dans l’océan Indien, Mascara démontre que le dessalement du futur, sans émission de CO2, durable et économiquement compétitif est solaire, dans la lignée des installations OSMOSUN®. Le plein succès de ce projet n’aurait pas été possible sans la confiance et le soutien de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, de la Commission de l’océan Indien, de l’Union Européenne, de l’AFD et du Fonds Français de l’Environnement Mondial ainsi que de notre partenaire la société Quadran ».

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Bénéficiares | Beneficiaries

   
         
     
 

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org