Énergies renouvelables et efficacité énergétique
Renewable Energy and Energy Efficiency
Recherche













Accueil | Home

 

COPIL 6 : Place aux actions !

Photo de groupe des participants au sixième Comité de pilotage du programme ENERGIES.
Massimiliano Messi de la Délégation de l’Union européenne auprès de Maurice et des Seychelles intervenant lors du COPIL.
Le chef du programme ENERGIES, Marc Kwai Pun, présentant un état des lieux du projet.
Le PFN des Comores, Said Nassur, intervenant lors du COPIL 6.
Le PFN de Madagascar, Augustin Randrianarivony.

La sixième et avant dernière réunion du Comité de pilotage s’est tenue à Antananarivo, Madagascar, le 1er octobre 2018 pour prendre connaissance de l’état d’avancement du programme ENERGIES et discuter des mesures susceptibles d’en maximiser l’impact et de pérenniser ses résultats. 

Dans un peu plus de huit mois, le programme ENERGIES, financé à hauteur de 15 millions d’euros par l’Union européenne et mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien (COI), arrivera à son terme. En effet, la clôture de cet ambitieux programme de promotion des énergies renouvelables (ER) et de l’efficacité énergétique (EE) en Indianocéanie est prévue pour le 5 juin 2019. La sixième réunion du Comité de pilotage (COPIL) d’ENERGIES, qui a lieu à Antananarivo, Madagascar, le 1er octobre, a donc revêtu une signification toute particulière. 

Il a non seulement permis aux acteurs impliqués dans le programme, notamment la COI, l’Assistance technique, la Délégation de l’Union européenne auprès de Maurice et des Seychelles et, surtout, les Etats membres par le biais de leurs Points Focaux Nationaux de faire le point sur le travail effectué mais surtout de bien se préparer pour l’ultime étape qui promet d’être cruciale. Le maitre mot des délibérations ? Privilégier les activités qui auront un impact concret sur les populations de la région et assurer la pérennisation de l’action du programme.  

Le point fort de la journée fut indubitablement la partie réservée aux présentations des PFN qui ont abordé les différents projets soutenus par le programme ENERGIES dans leurs pays, leur cohérence avec les stratégies nationales en matière d’ER/EE et les leçons retenues dans le cadre de la mise en œuvre du programme ENERGIES. Comme l’a expliqué la Chargée de mission de la COI, Véronique Espitalier-Noël, le programme COI-ENERGIES a « atteint sa vitesse de croisière et l’accélération de la mise en œuvre des activités sous l’égide d’une équipe professionnelle et dynamique a permis d’atteindre de nombreux résultats ».

Elle a également rappelé que le 33ème Conseil des ministres de la COI a récemment appelé les PFN « à s’impliquer pleinement dans les activités du programme ENERGIES et, plus largement, dans la promotion des énergies renouvelables et dans la sensibilisation à l’efficacité énergétique », tout en encourageant « les Etats membres, à travers les PFN, à participer activement à la pérennisation des acquis du programme ENERGIES pour une stratégie de sortie optimale ».  Les interventions de ces derniers s’inscrivaient dans cette logique participative.    

De son côté, le Chef de projet de la Délégation de l’Union européenne auprès de Maurice et des Seychelles, Massimiliano Messi, a mis l’accent sur la nécessité d’élaborer une stratégie de sortie pour le programme ENERGIES : « Le programme prévoit une stratégie de sortie de projet. Lors de la quatrième réunion du Comité de pilotage, le comité a réfléchi sur différentes stratégies pour pérenniser les résultats du programme. Cette ‘stratégie de sortie de projet’ est très importante étant donné la nécessité de pérenniser certaines initiatives de nature régionale mises en place dans le cadre du programme ENERGIES ». 

La matinée fut consacrée à des présentations détaillées sur les diverses activités en cours dans le cadre de chaque Résultat du programme. Pour le Résultat 1 (Stratégie régionale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique), il a notamment été question des projets de démonstration dans les petites îles (Mohéli, Rodrigues, Sainte Marie et La Digue), de la mise en place de Systèmes d’information énergétique (SIE) et d’un Observatoire régional de l’énergie, du Programme régional de l’efficacité énergétique et de la Stratégie de coopération régionale  en matière d’ER/EE. La présentation du Résultat 2 (Sensibilisation et plaidoyer) a abordé les différents soutiens apportés aux pays membres en matière de communication et sensibilisation et le concours régional qui sera bientôt organisé dans les Eco-Schools de la région. 

La présentation du Résultat 3 (Cadre règlementaire) a, pour sa part, traité des activités visant à renforcer les compétences et le cadre juridique dans la filière des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en Indianocéanie et de IOS-net, la base de données solaires et éoliennes, en cours de construction, bénéficiant de l’articulation du FED et du FEDER (sollicité). Le COPIL a également pris connaissance de l’état d’avancement des projets de subvention cofinancés par le programme ENERGIES, alors que la présentation du Résultat 5 (Efficacité énergétique des bâtiments) s’est appesantie sur la mise en place de bancs de tests pour les appareils électroménagers à Maurice et aux Seychelles et sur l’organisation du deuxième Forum régional des énergies durables qui aura lieu à la Réunion en avril 2019 prioritairement sur l’efficacité énergétique.   

Pour terminer, Mme Véronique Espitalier-Noël a souligné l’ampleur du défi que constitue la réalisation de l’ensemble des activités prévues avant la clôture du programme en juin 2019 et la nécessité « d’accélérer les engagements » dans les prochains mois. Elle a également rappelé la démarche menée par la COI auprès du Fonds vert pour le climat en faveur d’un second programme régional pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. 

Le COPIL était suivi d’une visite de quatre des neuf projets de subvention co-financés par le programme ENERGIES : PATMAD (l’énergie hydroélectrique pour le développement durable des ménages et des opérateurs économiques de la commune de Sarobaratra), Baobab + (distribution de systèmes domestiques à énergie solaire pour les foyers malgaches sans électricité à travers le modèle « Pay As You Go »), JiroMeva (Réhabilitation d’un site hydroélectrique par la construction d’une picocentrale hydroélectrique) et Jiro-Ve (l’accès aux énergies renouvelables pour des communautés rurales et urbaines de Madagascar à travers la location de lampes rechargées à l’énergie solaire).     

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Bénéficiares | Beneficiaries

   
         
     
 

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org