Identité indianocéanique
Recherche
 

Conférence de presse du Secrétaire général de la COI, 14 avril 14, COI-Maurice

Indoceane TV : Plateforme numérique multimédias

Afin de répondre aux besoins de consolidation des liens inter-îles, le 29e Conseil des ministres de la COI, réuni les 10 et 11 avril 2014, a décidé de soutenir la mise en place d’une plate-forme numérique multimédias proposée par le Secrétaire général de la COI.

Il s’agira d’une TV 2.0, connectée, sociale, enrichie et participative, en lien avec les nouveaux usages.

Un contexte propice

La révolution numérique nous a fait entrer dans un nouvel âge, celui du Social media où les usagers, connectés entre eux, deviennent acteurs de la communication. C’est une rupture historique et un tournant sociétal majeur.

Les équipements sont de plus en plus petits, de plus en plus performants et les nanotechnologies amplifieront encore ce mouvement.

De cet état de fait, naissent de nouvelles tendances psychosociologiques :

  • La recherche de contenus accessibles sur tous les supports, toutes les plateformes, tout le temps et partout ;
  • L’hyper individualisation grâce à des outils comme la smartphone ou la tablette ;
  • L’hyper communion, c’est-à-dire un besoin irrépressible de partager ses émotions avec autrui.


Ces modifications de comportement influencent à leur tour le contenu des contenus, dans un contexte d’évolutions très rapides. Les perspectives à 10 ans des médias sont celles d’un univers radicalement différent d’aujourd’hui.

Il faut donc s’inscrire avec une extrême souplesse dans ce mouvement puissant  afin de proposer aux usagers des contenus et des modes d’accès correspondant aux nouvelles tendances de fond.

Alors que le satellite ne concerne que 352.000 foyers dans l’Indianocéanie, le numérique a un impact infiniment plus fort et qui ira croissant : le taux de pénétration du téléphone mobile à Maurice est supérieur à 100%, le taux de pénétration internet de 29% ; à Madagascar on compte (2012) trois millions d’utilisateurs d’internet mobiles et 10 millions d’utilisateurs de mobiles ; à La Réunion le taux d’équipement internet est de 64% ; aux Seychelles, enfin, le taux de pénétration internet est de 40%.

Description du concept de plate-forme numérique

  • Cette plate-forme a pour vocation de mobiliser les acteurs médiatiques et les acteurs de la vie collective du sud-ouest de l’Océan Indien ;
  • S’appuyant sur un réseau de partenaires publics et privés qui fournira les contenus et les services multimédias (vidéos, photos, sons, textes), la plate-forme mutualisera ces contenus: divertissement (clips, jeux, etc.), factuel (reportages, documentaires, magazines), fiction (séries, courts-métrages, cinéma), retransmission (événements sportifs, culturels, etc.). Ceux-ci seraient organisés par « chaînes », c’est-à-dire des entrées spécifiques sur la plate-forme permettant de les découvrir par grandes thématiques ;

 

 

  • La plate-forme permettrait d’accéder aux contenus en direct, en vidéo à la demande, ou en continu par le biais de tous types de terminaux (TV connectée, ordinateur, tablette, smartphone) ;
  • L’utilisateur serait placé au centre d’un dispositif en cohérence avec les nouveaux usages numériques et avec la dynamique de connectivité des territoires de l’Indianocéanie initiée par le projet d’infrastructure de connexion SEGANET ;
  • La plate-forme pourrait espérer bénéficier d’un financement via les fonds européens FED et/ou FEDER. A cet égard, le 29ème Conseil des ministres de la COI a chargé le Secrétaire général de solliciter les bailleurs et notamment l’Union européenne ;
  • Outre les contenus proposés en délinéarisé, la plate-forme permet aussi de proposer un flux linéaire de contenus. Ce flux pourrait dans un second temps être diffusé par satellite (moyennant la location du canal à Eutelsat pour 126K€/an) comme  une chaîne de télévision.


Mise en œuvre

Le 29e Conseil des ministres de la COI a également chargé le Secrétaire général de lancer les Appels d’offre correspondant.

Deux types d’appels d’offres seront à prévoir :

  • Un appel d’offres de partenariat afin de rechercher un prestataire qui identifiera les partenaires potentiels, élaborera les argumentaires d’incitation à un partenariat par types d’acteurs, organisera et gérera les séances  de présentation du projet auprès des partenaires, apportera un soutien  technique, élaborera des modalités de partenariats (nature, contribution, échange ou budget, périodicité, etc.) ;
  • Un appel d’offres technique afin de rechercher un prestataire qui mettra notamment en œuvre les chantiers « Solution ou Architecture technique du dispositif », « Design et graphisme », « Gestion des contenus ».
 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org