Sécurité alimentaire dans l’Indianocéanie
Recherche








Accueil du programme

 

La COI présente son Programme Régional de Sécurité Alimentaire et Nutritionnel (PRESAN) - formulé avec l'appui technique de la FAO

Communiqué de presse conjoint

Un atelier était organisé mardi 26 avril par la Commission de l'océan Indien (COI) et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) à Madagascar pour présenter le « Programme Régional de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle » (PRESAN) aux principaux bailleurs et partenaires techniques qui travaillent au développement de la  sécurité alimentaire et nutritionnelle dans l’Indianocéanie.

Ce Programme régional PRESAN est la résultante d’une collaboration étroite de la COI et de la FAO. Il s’inscrit dans la continuité des réflexions de la COI lors de la conférence de Mahajanga de mars 2013 et de la Conférence des bailleurs pour la sécurité alimentaire tenue à Antananarivo en février 2015.

Son objectif est de contribuer activement à la promotion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de l’Indianocéanie en faisant de Madagascar le « grenier de l’océan Indien ». Cet objectif, chiffré à 150 millions de dollars sur cinq ans, passe par l’accroissement des productions agricoles d'intérêt régional, par l’augmentation de leur productivité, la réduction de la dépendance régionale aux importations de produits agricoles et alimentaires, la relance  d’un commerce intra-régional de produits agricoles et halieutiques et la mise en place d’une réponse adaptée à l’insécurité nutritionnelle.

Les Etats membres de la COI ont validé techniquement le PRESAN le 11 janvier 2016 lors d’une réunion de travail organisée conjointement par la FAO et la COI à Antananarivo.

Pour assurer la mise en œuvre de ce Programme Régional, il a été institué également une « Unité Régionale pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle » de la COI (COI-URSAN) dont le siège sera à Antananarivo. L’Accord de siège, qui fixe les privilèges et immunités diplomatiques de cette Unité de Coordination, a été signé entre le Gouvernement Malgache et la Commission de l’océan Indien le 18 février 2016, en présence d’Hery Rajaonarimampianina, Président de la République de Madagascar.

A Saint Denis de La Réunion, le 26 février 2016, le PRESAN a été adopté officiellement par la COI lors de son 31e Conseil des ministres.

Ce Programme a également été présenté à Abidjan le 6 avril au directeur général de la FAO et aux ministres africains de l’agriculture et des pêches dans le cadre de la 29e Conférence Régionale de la FAO pour l’Afrique.

« Le PRESAN tire les leçons d’expériences antérieures menées en Afrique continentale et s’intègre dans le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique du NEPAD. Ses instruments d’action ont été conçus pour inciter les acteurs publics et privés des différents Etats membres à joindre leurs efforts dans le strict respect du principe de subsidiarité et donc dans la limite d’actions à vocation régionale », a souligné le Secrétaire général de la COI, Jean Claude DE L’ESTRAC. Et le Ministre auprès de la Présidence chargé de l’Agriculture et de l’Elevage à Madagascar, Rivo RAKOTOVAO, d’affirmer qu’« il s’agit de donner à manger, d’accroître les revenus et donc de lutter contre la pauvreté » et que « le Gouvernement de Madagascar renforce sa volonté d’aller vers la concrétisation de ce programme, et d’en constituer un des piliers ».

Pour soutenir l’élan engagé, la consultation des bailleurs et partenaires techniques constituait un préalable indispensable à leur engagement financier dans le PRESAN. A cet égard, l’appui technique et la formulation du PRESAN ont été réalisés grâce à un financement de la Coopération Allemande dans le cadre de ses programmes de développement Agricole en Afrique sub-saharienne.

Le PRESAN sera abordé à nouveau, du 30 mai au 02 juin prochain, à Maurice, à l’occasion d’un atelier de renforcement des capacités en nutrition et développement agricole de la FAO établi à l’attention des Etats membres de la COI. Dans la droite ligne de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable de juin 2012 qui reconnaît le cas particulier des Petits Etats insulaires en développement (PEID) dans la problématique du développement durable, et comme l’a rappelé le Représentant de la FAO, Patrice TALLA TAKOUKAM, « la FAO soutient activement les PEID dans leurs efforts de développement durable liés à la sécurité alimentaire, la nutrition et l'agriculture ».


Contact supplémentaire :

FAO – représentation pour Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles
Volantiana M. RAHARINAIVO
Communications Officer
volantiana.raharinaivo@fao.org

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org