Stratégie genre
Recherche
 

Politique et stratégie sous-régionale de genre pour la région de l’océan Indien

Préambule

Au cours des dernières décennies, les Etats membres ont pris divers engagements de grande portée pour parvenir à l’égalité de genre entre leurs citoyens. Il faut relever en particulier la Convention sur l’Elimination de toutes les Formes de Discrimination à l’Egard des Femmes (1979), la Déclaration et la Plateforme d’Action de Beijing (1995), les Objectifs du Millénaire pour le Développement (2000), le Protocole à la Charte Africaine sur les Droits de l’Homme et des Peuples sur les Droits de la Femme en Afrique (2003), La Déclaration  des Nations Unies sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la  Déclaration Solennelle de l’Union Africaine sur l‘égalité entre les hommes et les femmes en Afrique, l’art 119 du Traité de Rome (1957) qui identifie clairement l’égalité professionnelle et salariale entre les hommes et les femmes, et la Directive 2006/54/CE du 5 Juillet 2006 stipule qui « l’égalité entre les hommes et les femmes est un principe fondamental du droit communautaire ».

La contribution essentielle des femmes au progrès économique et social dans la région de l’Afrique orientale et australe est explicitement reconnue par des organisations régionales telles que le Common Market for Eastern and Southern Africa (COMESA) et  Southern African Development Community (SADC)  dont plusieurs Etats membres de la COI font partie: Articles 154 et 155 du Traité de la COMESA; Déclaration de la SADC sur le Genre et Développement (1997); Politique Genre de la COMESA et Protocole Genre et Développement de la SADC (2008).

Bien qu’il y ait eu des avancées, il reste beaucoup de lacunes en matière de genre : bon nombre de femmes sont toujours confrontées à des inégalités d’accès aux ressources économiques, y compris les opportunités d’emploi et d’entreprenariat. En sus de cela, elles portent le poids grandissant de l’insécurité alimentaire, ou sont confrontées aux violences basées sur le genre. Enfin, les femmes sont toujours sous-représentées dans la prise de décision dans les structures politiques formelles. Alors que la COI s’est engagée à encourager et promouvoir l’entreprenariat féminin au niveau des pays membres, une analyse stratégique a abouti à la nécessité d’avoir une approche stratégique et systématique pour promouvoir l’égalité de genre dans les interventions de la Commission.

S’il existe des lacunes complexes, inégales, diverses et persistantes en matière de genre sur l’ensemble de la région et dans chacun des pays de la sous-région, une analyse de la situation menée dans tous les Etats membres a montré des points préoccupants communs. Cette analyse a aussi clairement identifié des domaines prioritaires pour des actions de politique communes dans la sous-région. Ces domaines prioritaires apparaissent comme les plus urgents à la lumière de l’évolution de l’environnement et des défis posés par les tendances les plus récentes telles que la mondialisation, l’augmentation du prix des denrées alimentaires, le changement climatique et les questions environnementales – et les risques associés d’appauvrissement et de rupture du tissu social.

L’élaboration et l’adoption d’une Politique et d’une Stratégie sous-régionales de Genre permettront à la COI de formuler des réponses plus efficaces en vue de combler les écarts en matière de genre dans la sous-région. La COI aura ainsi une approche stratégique, uniforme et à long terme sur le genre, approche qui se fera à deux niveaux : l’intégration du genre dans les projets qu’elle gère d’une part, et d’autre part, un appui aux Etats membres pour  la mise en œuvre du principe de l’égalité de genre au niveau national. Ce deuxième volet permettra aux Etats membres de renforcer les engagements qu’ils ont déjà pris dans le cadre de la ratification de la Politique Genre du COMESA, de la Politique Genre de la SADC et du Protocole Genre de la SADC et des textes européens.

Vision

La COI veut aider les femmes de la sous-région à réaliser pleinement leur citoyenneté, c’est-à-dire être à l’abri de toute violence, être en pleine capacité de prendre part aux opportunités économiques et participer pleinement aux instances de décision).

Mission

Réaliser l’égalité de genre dans la sous-région de la COI en :

  • contribuant à l’opérationnalisation des engagements internationaux pris par les Etats membres en matière d’égalité de genre ;
  • consolidant les avancées vers l’égalité de genre dans chacun des pays ;
  • transformant les préoccupations communes à la sous-région de la COI en matière de genre en une plateforme et un programme de coopération sous-régionale.


Principes directeurs

Les droits de la femme sont des droits humains. La COI reconnaît que le genre est un aspect fondamental de la justice sociale et de la démocratie ainsi qu’une dimension essentielle du développement durable centré sur les personnes.

La Politique et Stratégie sous-régionale de Genre de la COI sont guidées par les principes suivants :

  • Le principe de la parité et d’égalité de genre;
  • Le principe de justice sociale ;
  • Le principe de non-discrimination ;
  • Le principe d’inclusion sociale ;
  • Le principe de redevabilité ;
  • Le principe de transparence.


Objectif général de la politique

Sur la base du cadre conceptuel (engagements internationaux et régionaux pour promouvoir l’égalité de genre dont les Etats membres sont signataires), le but du présent document est de faciliter la conformité des interventions  des Etats membres avec les objectifs d’égalité de genre posés dans la Politique et le Protocole de Genre de la SADC, la politique de Genre de la COMESA et d’autres engagements internationaux  en apportant l’appui nécessaire aux parties prenantes de chaque pays membre.

Objectifs spécifiques  

Sur la base des résultats de l’analyse de situation menée dans chacun des Etats membres où les domaines de préoccupations communs suivants ont été relevés, ainsi que sur la base des recommandations spécifiques dans le rapport de chaque pays, les objectifs spécifiques de la politique sont les suivants :

  • Prendre des mesures pour protéger les femmes et les jeunes filles contre les violences basées sur le genre (en particulier, les violences domestiques) et fournir des services d’écoute, de soutien et d’accompagnement appropriés ;
  • Intensifier les efforts pour accroître la participation des femmes dans la prise de décision et réaliser l’objectif de parité ;
  • Promouvoir le développement durable centré sur les personnes, en accordant une attention particulière à la sécurité alimentaire et à la gestion et la conservation des ressources naturelles et de l’environnement ;
  • Promouvoir l’accès des femmes aux postes décisionnels dans le monde économique.
  • Fournir l’appui technique et institutionnel nécessaire aux parties prenantes nationales et aux projets de la COI.



 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org