Sécurité alimentaire
Recherche
 

Promouvoir un développement durable centré sur les personnes, en accordant une attention particulière à la gestion et à la conservation des ressources naturelles et de l’environnement et à la sécurité alimentaire

Résultats de l’analyse de la situation et analyse de la réponse (argumentaire)

Les femmes jouent un rôle crucial dans l’utilisation, la gestion et la conservation des ressources naturelles dans la sous-région de l’Océan Indien. Il est cependant à noter en particulier que les mécanismes nationaux de genre et les associations féminines sont largement absents dans la formulation de politiques. En tant que consommatrices et productrices, elles jouent des rôles importants dans la promotion du développement durable. Le Chapitre 24 de l’Agenda 21 reconnaît explicitement la nécessité d’intégrer l’égalité de genre dans la pérennité environnementale. Cependant, malgré l’urgence accrue causée par des problèmes tels que l’érosion des sols, le changement climatique, la dégradation et l’épuisement des ressources naturelles, la dimension genre est absente ou insuffisamment intégrée aux plans nationaux de développement durable/ gestion environnementale dans tous les Etats membres.

Dans l’ensemble, il faut résoudre le manque de reconnaissance du rôle des femmes et d’appui à ces rôles dans la gestion environnementale. Il est indispensable de prendre en considération le rôle des femmes, notamment dans les zones rurales, aussi bien dans l’agriculture, la gestion environnementale que dans la gestion alimentaire de la cellule familiale.  

Par ailleurs, la sécurité alimentaire est une question de plus en plus préoccupante dans toute la région. Si chacun des Etats membres a défini ses propres priorités, tous élaborent ou mettent en œuvre des politiques de sécurité alimentaire. Il y a lieu de soutenir l’intégration de l’égalité de genre dans ces politiques de sécurité alimentaire.

Stratégies

Les stratégies sont centrées sur le besoin de créer des mécanismes qui offrent aux femmes une plateforme et une voix en matière de gestion environnementale. Trois stratégies sont proposées:  

  1. Appuyer les Etats membres par l’élaboration d’un cadre d’analyse, de conceptualisation de la question du genre dans les politiques et les programmes du développement durable, dans la promotion de la gestion environnementale, la gestion de l’agriculture, la gestion des ressources alimentaires.
  2. Analyser localement le rôle des femmes dans la gestion des ressources naturelles et les impliquer activement  dans la prise de décision environnementale. Ceci inclura des actions telles que la création d’une plateforme sous-régionale où les femmes pourront examiner et discuter ensemble des résultats de l’analyse d’impact et concevoir des moyens pour mettre en pratique les recommandations de l’analyse d’impact.
  3. Créer un mécanisme qui mesurera et analysera de manière conjointe l’impact des programmes environnementaux sur les femmes et formuler des recommandations. Ceci comprendra l’élaboration au niveau de la sous-région d’une base de données commune sensible au genre, mesurant et analysant l’impact sur les femmes de la dégradation de l’environnement et des ressources naturelles résultant de modèles de production et de consommation non durables, de la désertification, de la montée du niveau de la mer, de la sécheresse, de la mauvaise qualité de l’eau, de l’utilisation de produits chimiques toxiques, de la dissémination des résidus de pesticides et de l’impact des désastres naturels.
 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org