Transport aérien
Recherche
 

La COI entame une réflexion sur la desserte aérienne régionale par une conférence internationale les 2 et 3 mai à Port-Louis

Communiqué de presse, 24 avril 2013

C’est une conférence internationale sur la desserte aérienne dans l’Indianocéanie inédite par son ampleur qu’organise la Commission de l’océan Indien les 2 et 3 mai prochains. Ce sont en quelques sortes «des Etats généraux de l’aviation civile régionale» qui permettront de poser les enjeux et les perspectives régionales d’un secteur concurrentiel à redéfinir.

Pour mesurer l’évolution mondiale du secteur et débattre des options envisageables pour la région, la COI pourra compter sur la participation de panélistes de haut niveau, dont Vijay Poonoosamy, président du Comité des Affaires de l’International Air Transport Association (IATA), et vice-président Relations publiques et internationales de Etihad Airways, Anver Versi, Directeur de African Business Magazine et modérateur international, Hannah Messerli, experte senior de la Banque mondiale, ou encore Marcio Favilla L. de Paula, Directeur exécutif du département compétitivité, relations extérieures et partenaires de l’Organisation mondiale du tourisme. A leurs côtés, d’éminents spécialistes du secteur, des représentants des compagnies aériennes régionales et des gouvernements des pays membres de la COI, des professionnels du tourisme et des industries d’exportation aideront à dégager une feuille de route pour l’édiction d’une stratégie régionale pour le transport aérienne.

Le tableau régional actuel est le suivant : Air Austral, Air Madagascar, Air Mauritius et Air Seychelles, rencontrent des difficultés financières. La crise, l’envolée des cours du pétrole, l’éloignement des marchés internationaux, dont ceux d’Europe gagnés par la morosité, l’étroitesse des marchés domestiques, et bien entendu le morcellement de l’offre aérienne, «handicapent naturellement la compétitivité tant régionale qu’internationale de nos transporteurs».

Après avoir établi ce constat, le Secrétaire général de la COI, Jean-Claude de l’Estrac, prévient donc : «l’inaction c’est la disparition». Que faire donc ? C’est à cette question directe sur un enjeu complexe que tenteront de répondre les participants à cette conférence internationale.

D’ores et déjà, la COI a identifié une série d’options envisageables qui seront discutées lors d’une session présidée par Dr Rama Sithanen, Directeur de l’International Financial Services Ltd, ancien ministre des Finances de Maurice et ancien stratège d’Air Mauritius. Parmi ces options figurent la possibilité de créer une compagnie régionale ne desservant que l’Indianocéanie, l’option de création d’une compagnie régionale low cost, ou encore l’appui d’un partenaire stratégique d’envergure commun à toutes les compagnies.

Quoiqu’il en soit, Jean Claude de l’Estrac insiste : le secteur privé, qu’ils s’agissent des opérateurs de la région ou non, aura une contribution majeure à apporter à ce projet qui est «un véritable enjeu de développement» pour nos économies.

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org