Indianocéanie, un avenir
à bâtir ensemble
Recherche
 

Tournée en Europe : Entretiens COI-Union européenne et COI-ACP à Bruxelles

Madi Hamada et Koen Doens

Dans le cadre de sa tournée européenne, Madi Hamada, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI) s’est entretenu à Bruxelles, au siège de l’Union européenne, avec Koen Doens, directeur de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne et avec Brigitta Markussen, directrice générale adjointe pour l’Afrique du Service extérieur européen. L’Union européenne est, en effet, le premier partenaire de la COI, avec un engagement de plus de 100 millions d’euros dans le cadre du 11e Fonds européen de développement pour la période 2015-2020.

Ces entretiens ont été l’occasion d’un large tour d’horizon politique et d’un examen des grands axes de la coopération entre l’Union européenne et la COI. Madi Hamada a remercié l’Union européenne pour sa « contribution très significative » à la coopération régionale. Il a rappelé sa conviction « qu’il ne peut y avoir de développement sans sécurité », en particulier dans un monde instable et soumis aux effets croissants du changement climatique.

Le Secrétaire général de la COI a mis l’accent sur l’importance d’approfondir la composante politique de notre organisation pour accroître la notoriété de la COI, renforcer son statut international et donc sa capacité à être un acteur toujours plus utile à la promotion de la paix et de la stabilité de l’Indianocéanie. Il a informé l’Union européenne de son  souhait de profiter du XVIe Sommet de la Francophonie, les 26 et 27 novembre 2016 à Antananarivo, pour que se tienne une rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement de la COI consacrée aux évolutions souhaitables de l’organisation et à l’affirmation de son rôle et de sa personnalité sur la scène régionale et internationale. Les hauts responsables de la diplomatie européenne ont répondu très positivement à cette annonce en indiquant « que la montée en puissance des organisations régionales est une excellente chose au moment même où l’Europe réfléchit à l’avenir de sa coopération post-Cotonou d’après 2020 ».

Viwanou Gnassounou et Madi Hamada

C’est dans cette perspective que le Secrétaire général de la COI s’est également entretenu à Bruxelles avec le Sous-Secrétaire général du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), Viwanou Gnassounou chargé du développement économique durable et du commerce.

Cette rencontre a permis de mesurer l’importance d’une réflexion commune à mener sans tarder entre les organisations régionales et le groupe ACP en vue d’aborder dans les meilleures conditions les premières sessions de dialogue avec l’Union européenne pour le post-2020. Madi Hamada a indiqué son « souhait très vif de voir les thèmes de l’économie bleue, de la promotion des PEID et du développement des Etats côtiers bien inscrits à l’agenda des rencontres du Groupe ACP avec nos partenaires européens ». Le Sous-Secrétaire général des ACP a mis l’accent sur le développement nécessaire des partenariats Sud-Sud tout en se réjouissant de la position récente adoptée par le Parlement européen « d’aboutir pour le post-Cotonou à une architecture de coopération aussi solide que celle en vigueur dans le cadre du XIe FED ». Rendez-vous a été donné pour aborder ces questions lors de la prochaine réunion du Comité de haut niveau des organisations régionales qui se tiendra à Bruxelles le 9 novembre prochain.

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org