Indianocéanie, un avenir
à bâtir ensemble
Recherche
 

Situation électorale dans la Grande île : Mission conjointe de la Présidence et du Secrétariat général de la Commission de l’océan Indien (COI) à Antananarivo

De gauche a droite : le ministre des Affaires étrangères de Madagascar, le Secrétaire général de la COI, le président de la République par intérim, le directeur auprès du secrétariat général de la COI et le président du Comité des Officiers permanents de liaison de la COI (© présidence de la République de Madagascar).
Election présidentielle Madagacar - rencontre COI

24 novembre, Antananarivo – Organisation régionale de proximité soucieuse de la stabilité et du développement de tous ses Etats membres, la Commission de l’océan Indien (COI) suit attentivement le déroulement des échéances électorales présidentielles à Madagascar qui sont d’une grande importance pour le pays lui-même mais aussi pour toute la région du Sud-Ouest de l’océan Indien.

Dans ce contexte, la République des Seychelles, qui assume depuis le 33ème Conseil de la COI la présidence tournante de l’organisation, a voulu que l’organisation régionale soit présente aux côtés de Madagascar, de son peuple et de ses institutions dans ces moments importants de la vie démocratique. Vincent Mériton, Vice-président de la République des Seychelles et président en exercice du Conseil de la COI, a demandé au Secrétaire général de la COI, Hamada Madi, et au président du Comité des Officiers permanents de liaison de la COI, le Seychellois Jacques Belle, de se rendre à Antananarivo pour s’y entretenir avec les principaux responsables institutionnels et les représentants de la communauté internationale.

Le 23 novembre la délégation de la COI a donc eu des entretiens avec le président de la République par intérim, Rivo Rakotovao, et Eloi Alphonse Maxime Dovo, ministre des Affaires étrangères du gouvernement intérimaire et membre du Conseil de la COI. 

Les représentants de la COI ont convenu de la lourde tâche qu’assument le chef de l’Etat par intérim et son gouvernement dans cette phase d’entre deux tours et fait part de la volonté sans faille de la COI d’accompagner Madagascar dans le processus électoral en cours mais aussi à l’issue de celui-ci pour ouvrir au pays une nouvelle route vers l’émergence et le développement dans un contexte politique stabilisé et démocratique. Hamada Madi et Jacques Belle ont souligné également l’importance de parvenir à des résultats incontestables et donc incontestés pour le premier tour avant de s’engager sur le second tour. L’intérêt d’un « code de bonne conduite » public et partagé par les deux candidats au second tour a également été évoqué.

De son côté, le président Rivo Rakotovao a exprimé sa confiance dans la force des institutions et dans l’esprit d’indépendance de la Commission électorale nationales indépendante (CENI) et de la Haite cour constitutionnelle (HCC). Il a également fait référence au sens de la responsabilité des deux candidats de second tour désignés par la CENI qui ont été dans le passé à la tête du pays et connaissent mieux que quiconque la nécessité de se conformer aux lois pour éviter des tensions préjudiciables à l’ordre républicain. Le ministre des Affaires étrangères a également rappelé la neutralité politique du gouvernement intérimaire qui est celui de tous les Malgaches.

La délégation de la COI a rencontré également le président de la CENI, Hery Rakotomanana, et l’a assuré de son soutien dans la tâche difficile qui lui incombe. Le président de l’institution électorale a présenté les trois piliers sur lesquels reposent l’action de la CENI, à savoir l’indépendance, la neutralité politique et la transparence. Il a souligné à cet égard la disponibilité de la CENI vis-à-vis de toute demande de vérification ou d’audit contradictoire, en particulier en ce qui concerne les outils informatiques utilisés pour le traitement du résultat électoral.

La délégation a également eu un long entretien avec Hawa Ahmed Youssouf, Représentante de l’Union africaine à Madagascar, qui coordonne au titre de l’organisation continentale les actions de la communauté internationale. Dans l’attente de la prochaine visite à Antananarivo de Ramtane Lamamra, chef de la mission d’observation électorale de l’Union africaine, sa Représentante a souligné la maturité du peuple malgache lors de ce premier tour des élections et la force des institutions républicaines qui ont permis d’assurer, avec le concours des forces de l’ordre, la sécurité du scrutin.

Le Conseil Paix et Sécurité (CPS) de l’Union africaine suit avec vigilance la situation à Madagascar et les forces politiques en présence au premier tour. Elle entend continuer à le faire pour le second tour et apporter également tout son soutien à la CENI et à la HCC, deux institutions pivot de la vie démocratique nationale qui sont trop souvent l’objet de critiques contradictoires.

Enfin la délégation de l’organisation régionale a rencontré les ambassadeurs et représentants des autres Etats membres de la COI accrédités à Antananarivo. Hamada Madi et Jacques Belle ont d’abord fait état de l’excellent accueil qui a été réservé à leur mission. Ils ont également félicité les représentants des Etats membres qui, conformément aux décisions du 33ème Conseil de la COI, avaient été mandatés pour assurer l’observation électorale du premier tour au titre de l’organisation régionale. Après avoir écouté les ambassadeurs et représentants qui se sont félicités de façon unanime de la remarquable unité des partenaires de Madagascar et du rôle positif que pourra avoir l’implication du président du Conseil de la COI dans le processus électoral, la délégation de la COI a indiqué aux hauts représentants de ses Etats membres la prochaine visite à Madagascar d’une délégation emmenée par le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères des Seychelles, l’ambassadeur Barry Faure, qui précédera celle de M. Vincent Mériton, Vice-président de la République des Seychelles, accompagné du Secrétaire général de la COI à la mi-décembre.

Fidèle à sa mission de facilitation et de proximité, la COI entend apporter ainsi son appui fraternel à la Grande île et à son peuple frère dans ces moments importants pour la vie du pays et l’équilibre de toute la région.

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org