Indianocéanie, un avenir
à bâtir ensemble
Recherche
 

Le grand rendez-vous indianocéanique de la COI à Moroni

de g.à.d Jean Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la COI et El-Anrif Said Hassane, ministre comorien des Relations extérieures et de la Coopération et président en exercice du Conseil des ministres de la COI
de g.à.d les Chargés de mission de la COI : Véronique Espitalier-Noël, Harijhons Léon Martial Razaka, Gina Bonne et Fatoumia Ali Bazi

Communiqué de presse, 26 août 2013, Moroni, Union des Comores

L’Union des Comores a reçu, ce lundi 26 août, une importante délégation de la Commission de l’océan Indien (COI) venue des quatre autres Etats membres : la France/Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles pour une série d’évènements inauguraux.

En prélude, en effet, à l’un des grands rendez-vous du calendrier de cette organisation intergouvernementale - la réunion du Comité de ses Officiers permanents de liaison prévue les 27 et 28 août (OPL*)- le MIREX, Ministère des Relations extérieures de l’Union des Comores, était l’hôte de cette délégation pour un double événement.

Le matin, le ministre des Relations extérieures de l’Union des Comores et président en exercice de la COI, S.E.M El-Anrif Said Hassane, a procédé, en présence du Secrétaire général, Jean Claude de l’Estrac et celle des points focaux nationaux, à l’ouverture du Conseil national de Coopération régionale (CNCR) de l’Union des Comores.

Cette structure nationale permettra d’améliorer et de fluidifier la coordination des actions de la COI, chaque point focal étant un relai, un ambassadeur du projet (par exemple les Energies renouvelables) dans le Ministère concerné de son pays. Le ministre, à cette occasion, a rappelé à quel point il est «attaché à l’engagement de la COI et de son Secrétariat général envers le rapprochement des pays membres».

La deuxième étape de cette journée s’est déroulée au ministère des Relations extérieures dans l’après-midi. L’inauguration du premier Bureau permanent de liaison (BPL) d’un Etat membre de la COI marque une avancée significative dans la coopération régionale. Le dévoilement de la plaque du Bureau permanent de liaison par le président en exercice de la COI et la visite des locaux entièrement équipés en matériel informatique et bureautique par le Secrétariat général de la COI, ouvrent en effet la voie à une nouvelle étape.

A cette occasion, et à l’issue d’une conférence de presse très suivie, Jean Claude de l’Estrac a insisté sur la «nécessité absolue pour le personnel, au niveau de chaque partie prenante, de créer et de maintenir les passerelles» qui permettent à l’Indianocéanie d’exister concrètement.

Le Secrétaire général de la COI, toujours attaché aux personnes, aux bâtisseurs, a félicité l’Union des Comores pour la qualité de «son engagement». Il a tenu à rappeler aux Comoriens «la contribution de la COI au développement durable de leur pays» et a annoncé, dans ce contexte, la création d’une publication et la naissance d’une collection baptisée IndianOcéaniques, dont le premier numéro, distribué à l’occasion, décrit et illustre la coopération en faveur de l’Union des Comores.

Jean Claude de l’Estrac a affiché l’ambition d’une grande «famille» indianocéanique qui pourrait, un jour peut-être, dans chaque aéroport de la région, posséder un couloir réservé à ses populations…

S.E.M El-Anrif Said Hassane a affirmé, avec détermination, son souhait que «l’adhésion des populations à un destin commun» puisse se construire avec une «COI fédératrice et compétente». Il ajoute avoir conscience que les populations ont souvent «de la peine à comprendre les barrières et les obstacles qui se dressent entre les pays». Ce défi, ajoute-t-il, en assurant le Secrétariat général de la COI de sa fidélité, est celui de la responsabilité des Etats qui doivent montrer la voie en s’engageant pleinement. «Sur ce chemin, mon pays est disponible et bien entendu, moi aussi…» conclut-il.

lire le discours de Jean Claude de l'Estrac, lors du lancement du Conseil national de coopération régionale (CNCR), le 26 août 2013...



*Le Bureau permanent de liaison de la COI (il en existera à terme un dans chaque Etat membre) est composé de l’Officier permanent de liaison (OPL) et d’un nouveau cadre dédié au suivi des actions de la COI : le Responsable technique national (RTN). L’OPL est le relais direct, la charnière entre la COI et le ministère des Affaires étrangères de chaque Etat membre. Notons que les cinq RTN actuelles sont des femmes.


Contact:
Unité de communication
communication@coi-ioc.org

 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org