Indianocéanie, un avenir
à bâtir ensemble
Recherche
 

Rapport de la mission d’observation de la Commission de l’océan Indien pour les élections partielles de l’Union des Comores circonscription électorale d’Anjouan

©Wikipedia

Communiqué officiel

La délégation de la Commission de l’océan Indien, composée de quatre parlementaires de nos pays membres, est arrivée à Anjouan le mercredi 11 mai 2016 à 10h30, jour du scrutin. La délégation n’a donc pu assister à l’ouverture des bureaux de vote.

D’après les renseignements obtenus des observateurs indépendants, de la société civile et des représentants des candidats, tous les bureaux de vote ont ouvert entre 07h00 et 07h30. Il n’y a pas eu de plainte enregistrée concernant ces ouvertures.

La délégation a parcouru l’île en deux équipes et a pu observer les processus de vote dans les treize bureaux et assisté au décompte dans deux bureaux.

La mission d’observation de la COI était composée de :

  • M. Veda Baloomoody, député de la République de Maurice
  • M. Jean Francisco François, député de la République de Maurice
  • Mme Vololona Victorine Raherisoa, député de la République de Madagascar
  • Mme Bodovoangy Dimitrine Rasoanerinjatovo, député de la République de Madagascar


La mission a fait les observations suivantes :

  • Pendant le déroulement du scrutin, tous les membres des bureaux, les délégués des candidats et les observateurs étaient présents dans les bureaux.
  • En général, on notait une forte participation des électeurs et dans certains bureaux une longue file d’attente. Tout s’est déroulé dans l’ordre.
  • La délégation a également noté une présence importante des forces de sécurité et de l’armée en dehors des bureaux et pas à l’intérieur de ceux-ci.
  • D’autres observateurs étaient présents, notamment l’Union africaine (UA), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Observatoire des élections (OBSELEC), ainsi que des observateurs de l’Ambassade de Tanzanie et des représentants de la société civile. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) était également présente.
  • Dans certains bureaux, les membres se sont accordé une pause-déjeuner de 30 minutes, laissant les électeurs attendre sans possibilité de voter. Les 11 heures de vote prescrits par la loi électorale n’ont donc pas été respectées.
  • Des électeurs se sont plaints de la lenteur du processus de vote.
  • Le processus des élections s’est déroulé dans le calme et la transparence, conformément à la loi.
  • De manière générale, le scrutin s’est déroulé sans incidents majeurs.


Concernant le dépouillement, la mission a fait les constats suivants :

  • Le dépouillement s’est fait dans les bureaux après 11 heures d’ouverture (à l’exception de la pause-déjeuner déjà mentionnée).
  • La délégation a noté un manque d’éclairage, mais tout s’est déroulé à la satisfaction des délégués et de l’ensemble des membres des bureaux.
  • Aucun incident n’a été signalé dans les deux centres de dépouillement observés par la délégation COI.


Pour de futurs scrutins, la mission fait les recommandations suivantes :

  • Clarifier les responsabilités du Président du bureau de vote et celles des délégués de la CENI, pour éviter des conflits d’interprétation.
  • Augmenter le nombre des salles de vote dans certains bureaux pour éviter une trop longue attente.
  • Prévoir une pause-déjeuner officielle pour ne pas faire attendre inutilement les électeurs et pour assurer les 11 heures effectives de scrutin.
  • Interdire les téléphones cellulaires dans les bureaux, surtout pendant le dépouillement.
  • Prévoir davantage d’éclairage dans les centres de dépouillement et interdire le recours aux bougies.
 
NOUS CONTACTER
Par téléphone: +230 402 6100
Par courriel
   Pour plus d'information
 

Etats membres

   
         
     

Contact

Commission de l'Océan Indien
Blue Tower - 3ème étage
Rue de l’Institut
Ebène
Maurice

Tel : (+230)4026100
Fax : (+230)4656798
Email : secretariat(at)coi-ioc.org